Réponses d'experts

Question :

Comment isoler mes combles avec de la ouate de cellulose ?

de  DDlabricole |  22/07/2011  |  

Bonjour !

J'ai opté pour la mousse papier (ouate de cellulose). Mon grenier étant très bas, j'ai installé un plancher au milieu, de manière à pouvoir faire quelques rangements.
Jusqu'à présent, j'avais de la laine de verre, mais j'ai eu des soucis de condensation dans des canalisations électriques, et en plus la laine s'est vraiment tassée !
J'envisage donc de mettre purement et simplement mon ouate entre les solives. Questions :
 - Dois-je mettre une épaisseur supérieure à celles des solives, de manière à recouvrir le champ de celles-ci ?
 - Dois-je mettre un pare-vapeur  sur le lattis plâtre, avant de semer mes boulettes de cellulose ?
 - Sur la partie centrale, celle que j'utilise en fait, puis-je recouvrir avec des planches (c'est le cas actuellement), sans risques ?
Actuellement, et pour la partie centrale, l'intervalle entre les solives est rempli de laine de verre, je me demandais si je ne pourrais pas conserver ce procédé, le coût de la cellulose est quand même important.

Merci beaucoup pour votre aide car je suis un peu bloqué pour l'instant, tant que je n'ai pas ces renseignements.

Répondre Vous devez être membre expert pour répondre à cette question. Rejoindre notre réseau d'experts

 

Nièvre Eco Matériaux

Vente de matériaux écologiques pour l'habitat et conseils pour la pose

Expert

Le 23/07/2011

 

0

 

Bonjour,

En réponse à vos questions, la ouate de cellulose Climacell est un produit performant thermiquement, acoustiquement, régulateur d'humidité, et apportant du déphasage dès l'instant où il est correctement posé. C'est l'isolant écologique qui possède le meilleur rapport qualité/prix. Pour ce faire, il faut éliminer toute la laine de verre existante, poser un freine vapeur sur le plancher et faire l'étanchéité à l'air.

En terme d'épaisseur, le plus il y a d'isolant et meilleure sera l'isolation vous assurant confort et économie d'énergie.

Retrouvez toutes les informations sur: www.nievre-ecomateriaux.com

Cordialement

Commenter

 

Mikaël JOSSELIN

Conseil et AMOA :Audit thermique et énergétique,Assistance énergétique à la cons

Expert

Le 23/07/2011

 

0

 

Bonjour,
L'isolation de comble perdu nécessite une résistance thermique R>7.5 et un déphasage supérieur à 8 heure pour obtenir un confort d'hiver et d'été satisfaisant.
Cela représente une épaisseur de 30 cm environ et soufflée avec la densité nécessaire.
Une rehausse de votre partie rangement sera probablement à faire.
Il est préférable de retirer l'ancien isolant question de recyclage
Des aides sont possible pour la réalisation d'une isolation de comble, il faut qu'elle soit réalisé par un professionnel mais vous bénéficierez de la TVA 5.5% et avec les aides cela peut vous revenir moins cher que de la réaliser vous même.
Cordialement
Mikaël JOSSELIN
Conseiller en rénovation énergétique

Commenter

 

ISOVER Marque

Le 25/07/2011

 

0

 

Bonjour DDlabricole,

Dès lors que vous posez un plancher sur un isolant en comble perdu, il est impératif de poser un pare vapeur pour éviter tout phénomène de condensation. Dans le cas décrit, votre lattis ne comportant pas de pare vapeur, vous ne pouviez que vous trouver avec ces phénomènes de condensation. Quant aux laines minérales, elles ne se tassent pas dans le temps sauf si vous stockez des objets dessus ou marchez dessus lors de visites d'entretien de la toiture. L'épaisseur dont vous disposez actuellement et qui vous semble tassée, répondait certainement au standard exigé lors de l'isolation de votre comble (en 1975, lors de la toute 1ère réglementation thermique, l'épaisseur de laine alors mise en oeuvre était de l'ordre de 5 à 8 cm maximum.

Donc pour la réfection de votre isolation, si vous envisagez de poser un plancher sur l'ensemble du comble pour pouvoir y faire du stockage, d'une part il est nécessaire de poser un pare-vapeur indépendant et continu sur l'ensemble lattis + solives (en épousant les solives), de placer une épaisseur d'isolant correspondant au standard exigé aujourd'hui en résistance thermique : soit un premier lit d'isolant dont l'épaisseur correspondra à la hauteur des solives puis un second lit pour arriver à un R global supérieur à 7m2.K/W. Pour ce second lit, un contre solivage sera nécessaire pour envisager par la suite la pose de votre plancher.

Attention toutefois, avant toute transformation (rajout d'un solivage complémentaire, puis plancher... puis stockage), il faut impérativement vous assurer que le plancher existant à la portance suffisante pour supporter le poids complémentaire de cet aménagement + celui du stockage envisagé et il n'y a qu'un calcul de charge prenant en compte le montage actuel (la section et l'entraxe des solives) qui puisse le confirmer (calcul à faire effectuer par un bureau d'étude structure) sous peine de vous retrouver à terme avec un fléchissement possible du plafond voire des fissurations, etc.

Sincères salutations.

Voir l'espace marque

Commenter

 

Bonjour,

Merci beaucoup pour ces réponses.
Il me reste encore beaucoup à apprendre, et je n'ai pas encore assez d'éléments pour prendre une (bonne)décision.
En réalité, le plancher pour le stockage n'occupe pas le tiers du grenier, je l'ai dit,  l'angle du toit est important, donc, debout au milieu, j'ai la tête qui touche la poutre faitière !
Par ailleurs, et sous le lattis, toutes les pièces ont un lambris de plafond, bois pour une grande partie, PVC pour le reste. Le lambris étant posé sur tasseaux, il reste une lame d'air d'un cm entre le lambris et la lattis.
Mettre un pare-vapeur ne me soucie pas particulièrement, cela dit , du côté des sablières, et compte-tenu de la faible inclinaison du toit, c'est assez problématique pour y accéder, et dans ce cas, la possibilité (sans risques) de pouvoir emplir ces volumes avec la mousse et sans autre acrobatie me séduirait d'emblée ! Par contre, mettre un pare-vapeur là où j'ai le plancher actuel ne posera aucun problème. Maintenant, le film devrait être posé entre les solives actuelles, et si je veux qu'il jouxte au mieux lesdites, il lui faudra une certaine rigidité, à moins d'être agrafé sur les solives, après quoi, je remplirai le volumes entre les solives avec l'isolant.
Surélever l'actuel plancher n'est pas une option que je retiens, même si des poutres de 20 cm permettraient de le supporter, mais cela me conduirait à circuler dans mon grenier à quatre pattes...
L'appel à des professionnels a ses avantages et ses inconvénients, j'ai fait appel à pro pour la pose de mes fenêtres, cela a duré un an, et nous avons évité le procès de justesse, et ce qui a été mal fait reste mal fait, même si j'en ai corrigé pas mal. Par contre, j'ai fait faire une isolation extérieure, tout s'est bien passé.
Les "normes" ne sont qu'une immense fumisterie, elles sont destinées à contraindre les gens à la consommation, exemple : si je considère le coût de mon isolation extérieure, et en supposant qu'elle m'apportera 50% d'économie de gaz (ce qui ne sera jamais le cas...) combien de temps me faudra-t-il pour récupérer mon investissement ? Réponse : 19 ans ! Et dans 19 ans, je ne serai plus dans cette maison... Le souci avec l'isolation, comme dans beaucoup de domaines, c'est que un accroissement de une unité d'efficacité se traduit par un accroissement de 10 unités de coût (ou un autre chiffre) en fait, c'est une exponentielle, il faut donc savoir prendre son risque et n'engager que ce qui est raisonnable. Et les normes sont résolument déraisonnables, pour la raison simple et claire qu'elles sont strictement politiques mais si elles prennent prétexte sur des critères techniques (quoique....).
En conclusion, je me moque royalement des normes, quant aux indemnités étatiques, rien n'est moins sûr, compte tenu de la dette publique de notre état, il faut bien s'attendre à des coupes claires dans les mois à venir...
Pour l'isolation extérieure, j'ai fait mettre 6 cm au lieu des 12 préconisés par la norme car les contraintes étaient telles que la réalisation était quasiment impossible dans le contexte actuel. Pour le grenier, je ferai au mieux, je pense que vos conseils et ce que je pourrai encore glaner sur internet me permettront de trouver la moins mauvaise solution.
Je remercie vivement tous les contributeurs, et n'hésitez pas à me donner de nouvelles pistes !

Commentaire de ddlabricole | 25/07/2011 |  
 

ISOVER Marque

Le 25/07/2011

 

0

 

Ddlabricole,

Sachant que 30% des déperditions passent par la toiture, si vous souhaitez le maximum de confort tout en ne dépassant pas les 20cm de solives existantes, optez de préférence pour un isolant à faible lambda (plus le lambda est faible (exprimé en W/(m.K), plus l'isolant est performant (à épaisseur égale). Les laines en vrac (même si elles semblent peut-être mieux adaptées à votre chantier) ne sont pas les isolants à plus faible lambda puisqu'elles varient de 0.043 à 0.038 au mieux alors qu'en rouleaux vous pouvez en trouver en lamba de 0.032 et en panneaux à 0.030W/(m.K). De fait, 180mm d'isolant en vrac en lambda de 0.042, vous donnent environ R= 4.30m2.K/W alors qu'une laine en panneaux en lambda de 0.030, vous donne un R= 6m2.K/W. Compte tenu des augmentations successives du coût des énergies, investir dans une isolation performante qui vous fait consommer le moins possible prend du sens : économies immédiates sur le chauffage et à long terme, meilleure conservation du bâti et donc valorisation du patrimoine, notamment à la revente... 

Bon chantier !

Voir l'espace marque

Commenter

Autres questions sur le même thème Poser une autre question

Pour aller plus loin ...

Le guide pratique

 

Demander un devis

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.


Merci de préciser votre code postal.

 

Téléchargements

Le guide de l'isolation
Le guide de l'isolation

Guide, question-réponses, astuces
198 pages - 2014 - pdf

 Télécharger e-Bibliotheque : 5700 documents Gratuit

Retrouver ComprendreChoisir sur :

Comment isoler mes combles avec de la ouate de cellulose ?

Newsletter

Chaque semaine des astuces et des actus dans votre boîte aux lettres !
Inscrivez-vous maintenant :

Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides