Réponses d'experts

Sommaire
Lettres
et contrats  
En savoir plus

Isolation phonique

Isolation acoustique © Rockwool

L'isolation phonique ou acoustique consiste à minimiser la propagation du son dans la maison. Le son traverse l'air sans difficulté (propagation aérienne). Il traverse également les objets solides (propagation solidienne).


Elle prémunit contre ces deux types de transmission et propose 4 réponses adaptées :

  • Fenêtres et vitrage : Contre les bruits extérieurs « aériens », en provenance de la rue ou du jardin.
  • Portes : Contre les bruits intérieurs « aériens », d'une pièce à l'autre (le son de la télévision, par exemple).
  • Murs et cloisons : Contre les mêmes types de bruit qu'avec les portes.
  • Planchers intermédiaires : Contre les bruits solidiens, d'impacts ou de chocs, intérieurs, d'un étage à l'autre (les bruits de pas, par exemple). Également contre les bruits « aériens » d'un étage à l'autre.

Isolation phonique et thermique

Isolation phonique et isolation thermique sont sensiblement différentes : la technique de pose et les matériaux ne sont pas nécessairement les mêmes.

Il est cependant possible de concilier les 2 et de n'effectuer qu'un seul chantier d'isolation.

Principes de l'isolation phonique

Pour freiner la propagation du son, il faut utiliser ou bien l'absence totale de matière (le vide), ce qui est très difficile à obtenir, ou bien une paroi inerte.

Plus une paroi est lourde, plus elle va être inerte du point de vue phonique. Un mur épais en pierre transmet très peu le son. L'énergie contenue dans l'onde sonore n'est pas suffisante pour le faire vibrer. Une dalle en béton sur terre-plein ne transmet pas non plus les vibrations sonores horizontalement. L'énorme masse de terre qui se trouve sous la dalle l'empêche de vibrer facilement.

  • Pour s'isoler des bruits, il faut donc en principe utiliser des parois lourdes. Les murs, les cloisons, les portes et les vitres doivent être le plus lourd possible. C'est le principe de la masse.
  • Il existe une alternative efficace à l'utilisation de parois très lourdes. C'est le principe du masse-ressort-masse. Deux parois (doubles portes, doubles fenêtres, mur-contrecloison, cloison-doublage, plafond-faux plafond) désolidarisées entre elles par un « ressort » (isolation souple, air). La première paroi vibre mais ne transmet pas la vibration à la deuxième.
  • En ce qui concerne les bruits aériens, cette barrière au son doit être continue. La moindre interruption peut annuler l'isolation de la paroi. C'est le principe de l'étanchéité. Encore plus que pour l'isolation thermique, le traitement doit être sans pont phonique.

Trois devis gratuits

Mesurer l'isolation phonique

  • L'isolation phonique d'un matériau se mesure en dB(A).
  • On parle d'indice d'affaiblissement acoustique : il rapporte l'intensité sonore mesurée après la paroi à l'intensité sonore mesurée avant la paroi.
  • Le (A) signifie que cette mesure prend en compte la plus grande sensibilité de l'ouïe humaine aux hautes fréquences (par rapport aux basses fréquences).

La réglementation de l'isolation phonique

Un seuil de 35 dB (A) ne doit pas être dépassé, pour un confort acoustique minimum dans un logement.

Depuis le 1er janvier 2000, tous les pays de la Communauté européenne doivent utiliser les mêmes indices, élaborés par le Comité européen de normalisation, afin de caractériser les performances acoustiques des produits (en décibels = dB).

  • Dans un logement construit entre 1970 et 1996 : le logement est soumis à la réglementation acoustique de l'arrêté du 14 juin 1969, qui fixe les valeurs de niveau sonore maximal pour les planchers, cloisons séparatrices et équipements. Le niveau sonore maximum est de :
    • 35 dB(A) dans les pièces principales ;
    • 38 dB(A) dans les cuisines, salles de bains, WC.
    • L'isolation du sol assure un maximum de 70 dB(A) perçu dans chaque pièce principale.
    • Les équipements du bâtiment ne doivent pas dépasser 35 dB(A) en général, et 30 dB(A) pour l'ascenseur, le vide-ordures, la chaufferie, le transformateur.
    • Dans les cuisines, aucun équipement ne doit dépasser 38 dB(A).

Ces normes ne correspondent plus aux exigences actuelles en matière de confort phonique. Cependant, un propriétaire mettant en location un habitat de ce type est en règle...

  • Dans un logement construit avant 1970 :
    • Aucune réglementation n'était alors fixée sur le plan acoustique. Vous êtes donc libre de réaliser des travaux de rénovation selon votre propre exigence de confort.
    • Dans le cas d'une location, vous ferez part de ce désagrément à votre propriétaire qui pourra effectuer des travaux. En cas de refus, vous êtes en droit de lancer une procédure judiciaire visant à démontrer que le logement est « impropre à sa destination ». Le propriétaire se verra dans l'obligation de faire les travaux nécessaires.

Nous pouvons si vous le souhaitez, vous mettre en relation avec un ou plusieurs spécialistes de l'isolation. Ils pourront vous proposer un devis gratuit et sans engagement.

Demande de devis

Cette page vous a intéressé ?

Envoyer à un ami
Télécharger & imprimer le guide

Pour aller plus loin ...

 
 

Demander un devis

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.


Merci de préciser votre code postal.

 

Poser une question

Téléchargements

Le guide de l'isolation
Le guide de l'isolation

Guide, question-réponses, astuces
198 pages - 2014 - pdf

 Télécharger e-Bibliotheque : 5700 documents Gratuit

Retrouver ComprendreChoisir sur :

Isolation phonique : infos et conseils sur l'isolation acoustique

Newsletter

Chaque semaine des astuces et des actus dans votre boîte aux lettres !
Inscrivez-vous maintenant :

Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides